Les clés d’un plan financier efficace pour réussir son investissement dans une cave, un garage ou un centre de self stockage

Les clés d’un plan financier efficace pour réussir son investissement dans une cave, un garage ou un centre de self stockage

Les clés d’un plan financier efficace pour réussir son investissement 

Vous pensez avoir déniché la bonne affaire ? Et bien chez Costockage, nous encourageons nos investisseurs à bien étudier leur projet avant de se lancer. Nous vous présentons dans cette vidéo et son article, les éléments à prendre en compte pour mettre en place un plan financier efficace et évaluer la rentabilité de votre projet avant de passer à l’action.

Télécharger le document

Pourquoi faire un plan financier pour chacun de vos investissements ?

Le plan financier est un outil de décision indispensable car il permet d’évaluer la rentabilité d’un projet immobilier et vous donne de la visibilité sur les flux de revenus que vous pourriez générer à partir de celui-ci. Ce document s’avère être également un atout considérable pour négocier un financement auprès de votre banque.

Alors quelles sont les éléments fondamentaux à prendre en compte pour construire un plan financier efficace ?

Acheter et aménager son local

Il est possible aujourd’hui d’investir dans une cave à partir de 1000€ et les garages sont accessibles à partir de 10 000€. Généralement, on évalue la rentabilité de ce type de projet à plus ou moins 10% mais plus votre espace sera haut de gamme, plus son tarif et sa rentabilité seront élevés.

Parmi les nombreux critères à vérifier avant l’achat de votre prochain local, en voici une liste non exhaustive : parties communes en bon état, quartier sécurisé, ascenseur, sol en béton, présence d’un éclairage…

Quoi que vous décidiez, vous avez deux possibilités pour aménager votre espace et favoriser sa rentabilité.

  1.     Les solutions préfabriquées comme les containers de stockage maritimes ou les boites de garde-meubles
  2.     Les solutions sur-mesure

Déterminer le prix idéal pour maximiser vos chances de louer et de rentabiliser

“Ça se loue combien dans la région ?”

C’est la question qui revient le plus souvent lorsque nos propriétaires créent leur première annonce. Et pour cause, un prix mal fixé peut s’avérer être une vraie catastrophe dans un projet d’investissement. Plusieurs paramètres sont à prendre en compte pour éviter ce risque.

  • La zone géographique : plusieurs sites internet vous permettent de connaître les tarifs des habitations dans les villes pour situer plus facilement la valeur de l’endroit où se trouve votre futur espace. Parmi eux, nous vous en conseillons deux : Meilleursagents.com et Lacoteimmo.com
  • Les services associés à votre espace : plus ils seront nombreux, plus votre espace vaudra cher. Pour vous donner quelques pistes, voilà quelques questions souvent posées par nos locataires : cet espace dispose-t-il d’une zone de déchargement ? Est-il éclairé ? L’accès est-il pratique et l’espace est-il sécurisé ? Y a-t-il un ascenseur ?
  • L’offre de la concurrence : Il est important d’étudier les offres déjà existantes pour connaître le positionnement de l’espace que vous souhaitez acquérir par rapport aux espaces disponibles sur le marché. Dans un premier temps, nous vous conseillons de réaliser des devis auprès des grandes chaînes de self-stockage pour déterminer le prix à ne jamais dépasser.

Dans un second temps, vous pouvez vous renseigner auprès des professionnels pour savoir quels sont les tarifs les plus appliqués par les indépendants grâce au site de www.costockage.fr.

Inclure les charges

Pour déterminer votre rentabilité nette, il va falloir inclure dans votre plan l’ensemble des charges auxquelles vous êtes soumis. Il y a d’abord les charges inévitables comme l’assurance, l’électricité dans le local et il y a ensuite les charges « secondaires ». Ce sont celles qui sont engendrées par des services supplémentaires tels que de la vidéo surveillance, le nettoyage des locaux, des réparations spécifiques…

Enfin, n’oubliez pas les impôts sur les revenus fonciers ! Mais alors comment savoir à quel régime vous êtes soumis ?

Même si nous ne sommes pas des experts fiscalistes, nous pouvons tout de même vous donner quelques indices mais nous insistons sur le fait que la consultation d’un spécialiste en fiscalité est primordiale pour être sûr d’optimiser un maximum vos revenus nets.

Dans l’idée, si vous touchez moins de 15 000e de revenus fonciers annuels, vous dépendez du régime micro foncier. Dans le cas où vos revenus sont supérieurs, ce serait le Régime général.

La mairie de Paris met également à votre disposition le taux de taxe foncière sur leur site. Rappelons que celle-ci est propre à chaque situation patrimoniale et qu’elle prend en compte d’autres critères comme par exemple la localisation du bien.

Construction et lecture du plan

Comme on est sympa, nous avons décidé de vous préparer un document excel pour évaluer vous-même votre projet d’investissement. Pour le remplir, il faut d’abord définir les hypothèses de location qui sont les suivantes :

  1.     Caractéristiques du local (surface totale, % surface utilisée, surface utile…)
  2.     Travaux (selon les devis que vous avez obtenus en fonction des aménagements que vous souhaitez)
  3.     Charges d’exploitation mensuelles (assurance, électricité, vidéosurveillance…)
  4.     Taxe annuels (taxe sur les revenus fonciers et autres taxes)

Une fois ces hypothèses remplies, vous aurez accès à deux tableaux :

  • Une projection mensuelle de vos revenus
  • Une projection annuelle

Nous vous proposons de découvrir en replay, une conférence en ligne qui approfondit l’ensemble des éléments ci-dessus ainsi qu’un document Excel pour commencer l’évaluation de votre projet !

Alors prêt à découvrir la faisabilité de votre projet ?

Télécharger le document

Comments are closed.