Comment gérer la relation avec vos locataires pour maximiser vos revenus ?

Comment gérer la relation avec vos locataires pour maximiser vos revenus ?

Comment gérer la relation avec vos locataires pour maximiser vos revenus ?

Lorsqu’on loue des espaces de stockage et que l’on commence à avoir plusieurs costockeurs, la communication peut parfois devenir compliquée. Notamment lorsque vous souhaitez augmenter vos loyers pour couvrir vos charges et améliorer votre rentabilité. Nous vous proposons de découvrir à travers cet article, ce webinar et une infographie, quelques étapes clés à suivre pour fidéliser vos locataires tout en maximisant vos revenus !

Je télécharge l'infographie

1ère étape : répondre au mieux aux demandes

  • Une annonce claire pour anticiper les interrogations

Nous ne le dirons jamais assez, l’annonce est l’élément clé pour augmenter votre taux de réservation. Voyons en détail les caractéristiques qui vous permettront d’anticiper en amont les demandes de vos futurs locataires.

Les photos : elles doivent être aussi claires que possible. En terme de luminosité évidemment car c’est esthétique mais surtout d’un point de vue logistique. N’hésitez pas à prendre en photo les portes d’accès, le matériel de vidéo-surveillance ou tout ce qui vous parait être un atout dans votre local et qui permettrait à l’internaute de se projeter.

La description : indiquez l’emplacement du local, l’environnement dans lequel il se trouve et toutes les informations concernant les horaires et les modalités d’accès. Pour les professionnels et les personnages âgées, ces informations sont primordiales.

Les caractéristiques du local : prenez le temps de prendre les mesures du passage le plus étroit, de la hauteur du local pour anticiper les demandes.

Plus votre annonce est claire, plus l’internaute sait à quoi s’attendre et sa demande n’en sera que plus qualifiée.

  • Répondre aux demandes imprécises ou incertaines

Accepter les demandes de location sur des boxes qui ne sont pas disponibles ? Il le faut !
Sur le site de Costockage, nous demandons automatiquement au locataire de combien d’espace il a besoin, la date d’entrée ainsi que la date de sortie. Il est contraint de remplir ces informations pour effectuer une demande. Accepter la demande vous permettra de discuter avec lui pour identifier son réel besoin en espace. Bien souvent, ils confondent entre m2 et m3 et sont flexibles sur les dates d’entrée et de sortie.

2ème étape : communiquer pour éviter les désagréments

Les locataires aiment le contact humain et n’aiment pas être apparentés à un simple prélèvement mensuel. N’hésitez donc pas à rester régulièrement en contact avec eux. Comme ils ont des besoins très différents les uns des autres, il est important pour vous de les connaître afin de répondre au mieux à leurs attentes et leurs interrogations.
Par exemple, si des travaux sont prévus et que l’accès au local est compromis pendant une courte période, les professionnels qui stockent chez vous ont besoin de savoir quand ils pourront accéder à leur matériel.

On vous a déjà fait tourné la tête et vous avez décidé de partir en vacances ? Prévenez nous via notre formulaire pour que notre équipe accepte et gère vos réservations pendant votre absence. C’est un service gratuit !

3ème étape : comment faire fructifier les contrats en cours ?

La meilleure solution pour faire fructifier les contrats en cours est évidemment d’augmenter vos tarifs. Deux méthodes peuvent s’appliquer : l’augmentation globale et l’augmentation sur les surfaces vides uniquement.

  • L’augmentation globale :

L’augmentation s’applique à l’ensemble de vos boxes. Il s’agit alors d’une politique tarifaire commune qui simplifie la gestion de votre comptabilité mais qui a l’inconvénient d’énerver un peu vos locataires.

  • L’augmentation sur les surfaces vides :

Cette méthode consiste à augmenter les loyers uniquement sur vos boxes qui ne sont pas encore loués. Si vous êtes protégé des locataires en colère, la gestion des revenus devient compliquée et votre grille tarifaire floue. Cela crée des injustices au sein de votre centre.

Quelle que soit la méthode que vous choisirez, retenez quelques principes fondamentaux :

Une augmentation de loyer se fait uniquement au moment d’un renouvellement
Le locataire doit être prévenu par écrit 15 jours avant la fin du contrat
L’augmentation ne doit jamais excéder 20% (nous recommandons d’augmenter par tranche de 10%)
Parlez toujours en pourcentage pour prendre en compte plus facilement la commission Costockage
Modifier le prix de vos annonces pour être transparent sur votre politique tarifaire

Si vous choisissez la méthode globale, certains de vos locataires pourraient se plaindre. Voici quelques réponses que vous pouvez leur fournir pour les apaiser.

  • Vos charges augmentent, mettez en valeur les atouts de votre centre et le coût des infrastructures (vidéosurveillance, monte-charge, nuisibles…)
  • Vous pratiquiez un excellent tarif et il reste très attractif (n’hésitez pas à vous appuyez sur un devis fait un self-stockeur dans votre zone (Shurgard, Homebox…) vous serez toujours inférieur
    Soyez à l’écoute. Si votre client est vraiment furieux mais qu’il est fidèle, vous pouvez aussi décider de faire un geste.
  • Nous vous encourageons vivement à nous contacter si vous souhaitez augmenter vos tarifs. Toute notre équipe se tient à votre disposition pour vous accompagner dans cette démarche.

4ème étape : comment gérer les accidents de parcours

Les impayés :
Rassurez-vous, seulement 1% de nos clients chez Costockage ont un problème de paiement qui excède les 30 jours. Notez également que 85% des problèmes de paiement sont dûs à une carte bancaire perdue, volée ou tout simplement un dépassement de plafonds.

Nous avons un processus automatisé pour les problèmes de paiements : sms, emails pour informer le locataire et l’inciter à venir régulariser la situation. Notre équipe s’occupe alors de les contacter par téléphone pour comprendre l’origine du problème.

Si toutefois aucune nouvelle n’est donnée, nous vous fournissons une lettre à envoyer avec accusé de réception. Si au bout de deux semaines votre locataire ne s’est pas manifesté, vous pouvez mettre ses affaires dehors.

Les sinistres :

Si certains sinistres (dégâts des eaux, vols avec effraction) sont couverts par les assurances, les nuisibles (rats, mites) et l’humidité eux, impliquent de se prémunir pour éviter qu’ils ne deviennent un problème.

 

Je loue mon espace sur Costockage

Comments are closed.