Comment isoler un comble ?

Comment isoler un comble ?

Comme isoler votre cave, il est bénéfique d’isoler votre comble pour de nombreuses raisons. Costockage vous guide!

Rentabiliser mes combles vides

C’est déjà une facon de réaliser de grandes économies d’énergie: vous évitez les 30% de déperditions de chaleur de l’habitat occasionnée par un comble mal ou non isolé. Et un comble mal isolé entraîne également une surchauffe en été.

De plus, une bonne isolation va vous permettre d’entreposer des affaires dans cet espace, en toute sécurité. Ainsi, votre comble perdu sera transformé en grenier et c’est avec confiance que vous pourrez stocker.

Bien que votre comble soit inhabitable il peut être aménagé en surface de stockage pour vous même ou d’autres particuliers.

Pour isoler vos combles, il faudra compter entre 300 et 1000€/m2. La variation de ce prix dépend de la taille de vos combles et de l’importance des travaux à réaliser.

Deux méthodes d’isolation

Laine souple en rouleaux : pour les combles accessibles

comble-isolation-travaux

La laine souple en rouleaux coûte entre 5 et 10 € par mètre. Elle est généralement composée de laine minérale, de verre ou de roche.

L’isolation est une procédure fastidieuse. Sur le site Toutsurlisolation.com, on trouve un bon résumé de la pose de laine en rouleaux.

« Vous pouvez choisir une laine souple en rouleaux à poser jointivement sur l’ensemble de la surface du plancher, en remontant jusqu’à la panne sablière et en prenant soin de ne pas obturer les entrées d’air si la ventilation du comble s’effectue par les rives basses de la toiture.

L’isolant choisi pour ce type d’isolation ne nécessite pas de tenue mécanique particulière et un isolant souple en rouleaux de lambda classique 0.040W/(m.K) peut tout à fait convenir. »

 

Laine à souffler : pour les combles difficilement accessible

comble-isolation-travaux

 

Un comble ayant une faible hauteur ou pas de trappe d’accès ne pourra pas être isolé avec une laine en rouleaux. Du coup, une autre méthode a été mise au point : la laine à souffler. Cette méthode est bien plus pratique pour les petits combles, mais là encore la procédure n’est pas évidente :

« Le soufflage d’un isolant en vrac permet, notamment lorsque la charpente est de type industriel (en W par exemple), un bon calfeutrement de l’ensemble de la surface, dans les moindres recoins et de façon rapide.

Il convient de respecter un « Avis Technique » de mise en œuvre (disponible sur le site du CSTB), […] pour une pose conforme aux prescriptions du fabricant. Pensez notamment à repérer les boîtiers électriques et boîtes de dérivation par un marquage spécifique sur la charpente avant le soufflage de la laine en vrac. Des piges à fixer en début de chantier sur les solives vous permettront de repérer aisément l’épaisseur d’isolant soufflé. »

Louer mes combles en garde-meuble

Le crédit impôt isolation

 En France, l’isolation thermique d’une maison rentre dans la catégorie des « Investissement Développement Durable ». L’Etat nous encourage donc à faire des travaux de rénovation.

En effet, les travaux d’isolation de combles peuvent bénéficier d’un crédit impôt. Un crédit d’impôt c’est tout simplement une réduction d’impôt. Cette réduction d’impôt est soustraite du montant de l’impôt que doit payer le contribuable.

Pour en bénéficier, il faut tout de même réunir plusieurs conditions.

En premier lieu, il faut qu’il s’agisse de votre résidence principale. S’il y a eu des travaux récemment, ils doivent être achevés depuis un minimum de 2 ans.

Concernant l’isolation, il faut que les fournitures et la pose proviennent d’une entreprise spécialisée « Reconnue Garante de l’Environnement » (RGE). Par exemple, la société Alpha Combles est agrée RGE.

De plus, les matériaux d’isolation doivent avoir certaines caractéristiques thermiques. La valeur minimale de la résistance thermique est de 5m2.K/W pour les combles habitables et 7m2.K/W pour des combles perdus. L’épaisseur d’isolant doit être de 0,040 W/m.K = 180 mm au minima.

Ainsi, pour une isolation thermique des combles vous pouvez bénéficier de la « subvention travaux d’isolation ».

Depuis le 1er janvier 2015, le Crédit d’Impôt Développement Durable (CIDD) a été remplacé par le Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE). Il est donc applicable dès 2015, mais ce dernier a également un effet rétroactif sur les travaux réalisés en 2014.

Si vous remplissez toutes les conditions citées précédemment, vous pouvez déduire 30% de ces dépenses sur votre impôt sur le revenu. Bien entendu, le CITE se calcule sur l’année du paiement pour ces travaux. Attention, ce montant reste tout de même plafonné.

  • à 8000€ : pour une personne seule, veuve, divorcée
  • à 16000€ : pour un couple soumis à l’imposition commune

Ce montant peut être majoré de 400€ par personne à charge, ou de 200€ par enfant en garde alternée.

Pour plus d’informations sur le crédit impôt isolation, rendez-vous : ici.

 

Comments are closed.