Chargement...
Vous êtes ici:  Accueil  >  Louer ses espaces vides !  >  Quelles sont les taxes sur les revenus locatifs?

Quelles sont les taxes sur les revenus locatifs?

Vous avez des doutes sur la rentabilité d’un investissement locatif ? A combien s’élèvent les taxes sur les revenus qui vont en découler ? Nous allons répondre à toutes vos questions.

Vous avez vidé votre cave, isolé vos combles, aménagé votre garage. A présent, vous avez pour ambition de mettre en location cet espace.

Louer un espace inutilisé pour du stockage

Vous vous en doutez, la location d’une surface non habitable est taxée. Investir dans un garage ou sous louer une cave est un investissement sur une surface réduite, soumis à une taxe foncière.

Nous vous éclairons au sujet de l’impôt sur les revenus que vous avez réalisé grâce à la mise en location de votre garage, votre cave, ou de votre comble.


I/ Qu’est ce qu’une plus value ?

 

Vous êtes propriétaire d’un espace non meublé, que vous avez réussi à aménager.

Une solution s’offre à vous pour utiliser au mieux cet espace : la location. Ainsi, vous rentabilisez un investissement. Le gain que vous allez tirer de cette location est assimilé à un revenu.

Autrement dit, c’est un bénéfice. Et comme tout bénéfice, il y a des taxes.

 

II/ Comment déclarer ce revenu?

 

Ici, on parle de louer une partie de son logement, et non pas le domicile dans sa totalité. L’espace est aménagé et il est considéré comme non-meublé. Que l’on parle d’une cave, de combles, ou bien d’une chambre de votre domicile, il s’agit d’une location non-meublée.

Si vous percevez de l’argent sur cette location non-meublée, vous devez le déclarer sous forme de « revenus fonciers ».taxation location

III/ Quel régime : micro-foncier ou réel ?

 

Les revenus fonciers sont inclus dans le revenu global imposable. On y applique ensuite le barème progressif annuel de l’impôt sur le revenu.

Le revenu global imposable, c’est le calcul des revenus perçus cumulés. Les revenus fonciers peuvent bénéficier de deux régimes différents :

 

  • Le régime micro-foncier s’applique automatiquement aux recettes annuelles ne dépassant pas 15 000 €. Il implique un abattement forfaitaire de 30% sur le montant en question. Aucune déclaration particulière n’est demandée. Il suffit de reporter le montant brut dans l’ensemble des revenus n° 2042.

 

  • Dans le cas où ces recettes dépassent 15 000€, c’est le régime réel qui s’applique. Il possible de le choisir volontairement, mais cette option est irrévocable pendant une durée de trois ans. Si l’on est soumis au régime réel, il faut remplir un document annexe à la déclaration n ° 2042. Il s’agit de la déclaration n° 2044 ou bien de la « déclaration n° 2044 spéciale », dans des cas très particuliers.taxation location

 

Pour encore plus d’informations :

Pour obtenir plus d’informations, vous pouvez vous rendre sur le site officiel du Service Public.

L’article d’aide sur l’imposition concernant les revenus locatifs, c’est ici.

Vous pouvez également appeler le service dédié des impôts au 08 10 46 76 87, au prix d’une communication locale depuis un fixe.

Vous êtes prêt à vous lancer dans la location de votre espace? Rendez vous sur Costockage.fr pour vous créer une annonce en quelques clics!

 

Acheter ou Vendre une Cave